29 Février 2016 - Henkel: la CFE-CGC vote une expertise pour évaluer les conséquences sociales d'une supply Chain mondiale à Amsterdam

En France, la CFE-CGC est actuellement informée et consultée sur un projet visant à séparer les activités logistique et achat en les transférant dans une nouvelle entité dont le siège est à Amsterdam. En France environ 150 salariés devraient être transférés dans une nouvelle filiale française. Pourront-ils conserver l'ensemble de leurs statuts sociaux actuels ? Pourquoi est-il si nécessaire de les filialiser ?

Le groupe explique mal les raisons de ce projet qui vise à installer cette filiale à 100% du groupe Henkel aux Pays-Bas, un pays dont les conditions fiscales sont connues pour être très avantageuses. Les produits livrés par One Global Supply Chain Amsterdam seront facturés à toutes les filiales Henkel de chaque pays. La CFE-CGC n'a pas eu de renseignement sur les prix de cessions qui seront pratiqués.

Afin de bien appréhender toutes ces questions le CCE a voté une expertise pour tenter de comprendre la stratégie du groupe et ses éventuels impacts futurs sur les emplois et les conditions de travail en France, bien que la direction du groupe précise que ce projet n'aura aucune conséquence sur les emplois.

Les élus et les organisations syndicales exigent la clarté et la pleine visibilité sur la nouvelle entité portant le nom de One Global Supply Chain dont les activités supply Chain et achats étaient jusqu'à présent réparties dans chaque branche d'activité opérationnelle du groupe (Colles et Adhésifs, Détergent/ produits d'entretien et les produits cosmétiques).

  • Apex
  • INPC