24 Mai 2013 - AGC: la CFE-CGC fait un premier bilan sur un accord compétitivité emploi

AGC, concepteur et fabricant de produits verriers (vitrage automobile et verre bâtiment) emploie 15 000 salariés en Europe dont 669 en France sur 3 sites. Issu de la fusion des activités Boussois avec PPG, il a été repris en 1998 par le groupe Japonais AGC.

Au début de l'année 2013, la CFE-CGC a signé, après plusieurs mois de négociation, un protocole de pérennisation des sites d'AGC France, car face à l'usine AGC de Moustiers en Belgique, les salariés français n'en menaient pas large avec des coûts de production 12% supérieurs à ceux du site belge et un potentiel transfert de production de Boussois France à Moustiers Belgique qui rapportait 11,3 millions d'euros d'économies au groupe.

 

L'accord de pérennisation des sites d'AGC France signé par la CFE-CGC concerne uniquement le gel des salaires du personnel français pendant deux ans. En contrepartie, le groupe investit notamment dans l'établissement de Boussois (Nord) et sur le site AGC Glass Europe d'Aniche.

Six mois plus tard, la CFE-CGC fait le constat que les pertes de la société ont été réduites et observe que AGC Glass Europe détient désormais la totalité du capital d'une joint- venture constituée pour la ligne de production de four de l'usine AGC à Moustier en Belgique. La situation s'améliore lentement.

 

  • Apex
  • INPC