Juin 2015 - La place des femmes dans l'industrie chimique - STOCKOLM

Capture logo leonardo2

 

Le 15 juin, les représentants de la Fédération se sont rendus à la sixième et dernière réunion (mobilité) du projet européen Leonardo sur la place des femmes dans l'industrie chimique.

Ce projet qui a démarré en septembre 2013, soutenu par la Commission européenne et suivi par l'agence Europe-Education-Formation-France, a pour ambition de proposer un cadre de formation pour augmenter la proportion de femmes dans des postes à haute responsabilité au sein de l'industrie chimique en Européenne.

Durant les premières cessions de travail, les données chiffrées ont été analysées. Rappelons que seuls 12% de postes de cadres supérieurs sont occupés par des femmes dans l'industrie Chimique alors qu'elles obtiennent plus de 50% des diplômes à la sorties des grandes écoles d'ingénieur ou de l'université. La promotion des femmes apparait plus que jamais comme un vrai enjeu de société en Europe, à la fois pour des questions d'équité, de changement démographie et de performance des entreprises.

Fort de la conviction que les données officielles ne faisaient qu'effleurer la problématique, le groupe de travail a mis au point un questionnaire et l'a soumis à plus de 50 femmes occupant des postes à responsabilité en Europe afin de connaitre leurs difficultés de parcours et leurs clés personnelles de succès. Les résultats de cette enquête sont disponibles sur le site de la fédération http://cfecgc-chimie.org. Les retours obtenus corroborés par une dizaine d'interviews de femmes d'âge, de parcours et d'origines différents, ont permis de mettre en exergue les principaux freins à la promotion des femmes. Il est intéressant de constater que ces freins restent globalement les mêmes d'un pays à l'autre, entre autre : la parentalité et le manque de réseau, et le manque d'assurance et de confiance en soi.

C'est à partir de ce constat que le groupe de travail a créé un module de formation de 3h. Cette formation destinée aux femmes cadres en désir d'évolution et aux hommes managers ou RH, a été conçue à la fois pour permettre de prendre conscience sur les impacts négatifs des inégalités entre les deux genres, de combattre les idées reçues, d'identifier les freins et de partager clés et bonnes pratiques pour permettre aux femmes d'accéder davantage à des postes de responsabilité. Cette formation laisse également une large place aux échanges et aux débats.

Des cessions de tests ont déjà eu lieu en Allemagne et en Angleterre avec succès et le module pourrait être déployé en France dès septembre. Si vous êtes intéressés pour y participer ou pour plus d'information, n'hésitez pas à contacter la fédération : secretariat@cfecgc-chimie.org

Capture Leonardo Stockolm

  • Apex
  • INPC