20 Octobre - Verreries Stoelzle-Masnières : la CFE-CGC appelle à une nouvelle négociation face au redressement judiciaire

Le 15 octobre dernier, le tribunal de commerce de Douai a prononcé le redressement judiciaire de la verrerie Stoelzle-Masnières, située à à Masnières ( Nord) .
Cette verrerie emploie 380 salariés CDI et 20 intérim mensuels sur site et 70 personnes dans sa filiale de décors située à 500 mètres de l'usine.

 

La direction justifie cette décision par la dégradation des ressources financières de la société imputable au manque de productivité des salariés, source de problèmes de qualité récurrents et aussi à la baisse de marché.

La CFE-CGC de son côté, estime que les salariés payent le laxisme des directions précédentes en terme de maintien des compétences et de maintenance de l' outil de production. Ces dernières années, beaucoup de salariés expérimentés sont partis sans pouvoir transmettre leur savoir, les formations ont trop tardé.
En 2011 déjà, la CFE-CGC avait tiré la sonnette d'alarme sur le risque encouru du fait de cette importante perte de compétence et de la vétusté des équipements industriels . Elle a certes signé un accord de compétitivité en 2013 mais elle constate que malgré cela l'avenir du site est loin d'être assuré et qu'il est nécessaire de renégocier cet accord sur la durée et l'organisation du travail ,et ce, bien que celui-ci ne soit rentré en application que depuis 6 mois.

  • Apex
  • INPC