14 Mars 2016 - Industries de Fabrication Mécanique du verre : la CFE-CGC alerte sur le devenir de la convention collective !

Dans le verre, la CFE-CGC constate une manœuvre des employeurs consistant à faire planer la menace d'une dénonciation de la convention collective.

En juillet 2014, la Fédération des chambres syndicales des industries du verre (FCISV) a jugé utile de dénoncer l’accord relatif à la composition des délégations.
La CFE-CGC s'est demandé pourquoi, alors qu’il aurait suffi d’ouvrir une négociation sur le sujet. La Chambre patronale a attendu plus d’un an pour proposer aux organisations syndicales de diviser par deux le nombre de représentants des salariés !

L’analyse des dépenses du paritarisme, fournie par la chambre patronale pour justifier cette initiative, montre, que malgré l’agenda social très chargé, les frais générés par les négociateurs sont très inférieurs à ce qu’ils auraient pu être. Ce n’est donc ni un problème d’argent, ni un problème de délégations pléthoriques. C’est un problème de principe, mais pourquoi ? Nous attendons la réponse.

A l’unanimité, les organisations syndicales demandent aujourd'hui que la composition actuelle des délégations soit maintenue pour les réunions plénières, tout en restant ouvertes à la négociation pour l’organisation des réunions préparatoires.
Le Président de la Chambre Patronale a répondu qu’il prenait acte de l’échec de la négociation et a menacé d’agir par recommandation , ce qui n’a juridiquement aucun sens, sauf à vouloir dénoncer la convention collective.

  • Apex
  • INPC