23 janvier 2017 - Arc France : Visite de François HOMMERIL Président de la CFE-CGC à Arques 19 janvier 2017

Le 19 janvier, François Hommeril , Président de la CFE-CGC accompagné de Philippe Jaeger, Président de la Fédération de la Chimie et José Duquesne ,Président de Chimie Hauts de France, s’est rendu chez Arc France , pour rencontrer la Direction et se faire présenter les perspectives économiques et sociales, les projets de développement, ainsi que le dialogue social mis en œuvre depuis la reprise de l’entreprise par PHP.
Il a été accueilli par Elisabeth Jacques (Déléguée Syndicale Centrale), Fernand Liber et Patrice Bollengier (Délégués Syndicaux).
Un temps d’échange avec les militants CFE -CGC de la section était prévu avant la visite d'un four de production.

Depuis la reprise, près de 100 millions d'euros ont été investis sur le site. De nombreuses réorganisations ont été mises en place entrainant de la désorganisation et une charge de travail accrue pour les salariés. Le tonnage sur le site d'Arques est en hausse pour 2016, mais la baisse généralisée des prix qui a permis d'augmenter les volumes, a eu pour conséquence un EBITDA inférieur à l'objectif visé.
En septembre 2016 la direction s’est rendu compte du retard des résultats financiers et a tiré la sonnette d’alarme. Des mesures d'économie ont été mises en place. Un accord permettant de diminuer fortement le recours à l'intérim est en cours de négociation, ce qui aura pour effet de préserver momentanément le cash. L'arrivée de la seconde tranche des Fonds souverains est conditionnée à un retour à meilleure fortune.

La CFE-CGC demande aux pouvoirs publics d'accompagner la recherche de financements alternatifs à des taux plus compétitifs afin de pouvoir mettre en place des gains de productivité substantiels , en lieu et place de mesures d'économie impactant uniquement les salariés.
La CFE-CGC devrait participer prochainement aux négociations d'un pacte social ou accord dit de compétitivité.
La CFE CGC exigera qu’en contrepartie soit acté dans cet accord un maintien de l'emploi sur les années à venir et la revalorisation des salaires, actuellement parmi les plus bas de la branche.
La CFE-CGC rappelle que les salariés sont en réorganisation depuis 2004, et que de nombreux efforts ont déjà été consentis. La moyenne d'âge reste élevée, près de 50 ans, pour une ancienneté de près de 30 ans. Les 250 contrats en alternance en cours dans l'entreprise sont un début, mais demeurent insuffisants au vue du rythme accéléré du changement.

  • Apex
  • INPC