16 Mars 2017 - La CFE-CGC redoute la fermeture à Calais de l’ex-Tioxide

La CFE-CGC redoute que les 108 ex-Tioxide repris par le groupe international Huntsman Pigments & Additives France SAS, à Calais, ne voient leurs emplois définitivement supprimés en 2017. Elle s’attend à une annonce de fermeture définitive du site de Huntsman Pigments & Additives France SAS, par la direction américaine du groupe lors de la visite de la direction américaine à 8 heures 30 dans l’établissement de fabrication de piments, ce vendredi.
La CFE-CGC s’est constituée en intersyndicale avec l' UNSA et la CGT. Elle se réunira avec l’intersyndicale vendredi sur place. La direction de l’entreprise lui a suggéré que les mêmes dispositions que celles du premier PSE, signé en juin 2015, seraient adoptées pour un plan social à venir.
La CFE-CGC va demander qu’en fonction de l’âge des publics concernés ( selon le taux de seniors) les conditions de reclassement soient renforcées sur un bassin d’emploi sinistré dont 25% de la population active est au chômage.
Elle a contacté le député de Calais qui a travaillé avec les syndicats mais a constaté beaucoup d’absences du côté des Pouvoirs Publics.

La CFE-CGC déplore que la Région ait versé 11, 4 millions d’euros à la direction du groupe américain pour financer la construction et la mise en place d’un émissaire en mer pour rejeter les effluents de l’usine Tioxide, dans le cadre de l’implantation du port 2015 à Calais, car cette impressionnante construction n’aura servi que quelques mois aux Calaisiens.

  • Apex
  • INPC