14 Novembre 2017 - Boehringer Ingelheim va-t-il démanteler le site de Merial à Lyon ?

Merial est un fleuron de la santé animale avec 2500 salariés en France. Merial a cependant été cédé par Sanofi à la compagnie allemande Boehringer Ingelheim (BI) le 31 Décembre 2016 pour constituer BIAH (Boehringer Ingelheim Animal Health), avec l’engagement de garder en France l’intégralité de l’effectif de Merial jusqu’à fin 2018 et des promesses de cohérence stratégique.

A Lyon, les salariés de Merial comptaient donc y voir maintenir l’expertise et la capacité de décision indispensables à notre fonctionnement. Cependant, aujourd’hui, la délocalisation de plus de 200 postes à haut niveau de technicité et d’expérience hors de Lyon, vers l’Allemagne et hors du continent européen est envisagée. Au-delà du désastre social, cela constituerait de facto la disparition irrémédiable de l’expertise régionale et nationale en matière de stratégie, leadership, marketing, études de marché, services techniques et affaires réglementaires dédiés à la médecine et à la pharmacie vétérinaire.

En tant que ex-salariés de Merial et maintenant salariés de BIAH, nous voulons conserver à Lyon une structure d’entreprise cohérente, pour non seulement perdurer avec un impact économique significatif, mais aussi pour continuer de jouer un rôle important dans l’innovation locale et le développement du territoire au travers du pôle d’excellence européen de biologie, le Biopôle. La suppression de plus de 200 postes décisionnels et à haute technicité, risque aussi de constituer le début d’une saignée difficile à stopper dès lors qu’une certaine masse stratégique critique ne serait plus atteinte localement.

La CFE-CGC demande donc :
- La prolongation de la garantie du maintien des postes en France au-delà de 2019
- Une logique réelle et justifiée pour chaque fonction et poste délocalisé
- Des mesures d’accompagnement adaptées pour les salariés impactés
- L’équité de traitement des salariés concernés

La CFE-CGC est favorable et soutient le projet d’intégration dans BI. Cependant, le site lyonnais est hyperfonctionnel, comprend des expertises irremplaçables et contribue dans son intégralité à soutenir les produits dans le monde entier. Toutes les fonctions présentes à Lyon travaillent ensemble dans une grande efficacité et cohérence qui risquent d’être brisées. Merial fonctionne de manière hyperconnectée de par le monde et a perfectionné un mode d’interaction à distance moderne et très efficace : nul besoin de créer une « tour d’ivoire » à Ingelheim, qui sera aisément coupée de ses bases. Nous considérons qu’une délocalisation si importante sera donc nuisible à l’avenir de BIAH.

  • Apex
  • INPC