Communiqués de presse

Chez Verallia ( 10.000 employés dont 2.300 en France sur 8 sites) , une intersyndicale s'est formée début janvier avec la CFE-CGC et deux autres syndicats, pour suivre la vente de l'entreprise par Saint-Gobain.
Les 5 prétendants en lisse ( BA Vidro, les fonds Apello, Blackstone, Ardian- Bainont, CBC capital) ont remis leur offre à Saint-Gobain à minuit, mardi 2 juin, jour de clôture.
Hier, 3 juin l'intersyndicale a appris par la presse que la BPI était prête à s'associer au vainqueur en prenant « une participation de 10 à 30 %

Un accord appelé pacte d'avenir a été signé le 19 mai dernier à l'usine Michelin de Roanne (840 salariés, dont 774 ETP) par la CFE-CGC et deux autres organisations syndicales après un an de réflexion conjointe entre direction et syndicats sur le sauvetage du site . Cet accord comporte 3 phases. Il vient mettre un terme , que la CFE-CGC espère définitif, à la longue spirale des suppressions d'activité industrielle en France amorcée il y a 15 ans dans le groupe. Il montre un chemin qui passe par le dialogue pour dépasser des mots qui font peur : flexibilité, productivité. Il prévoit un plan de transformation qui modifie en profondeur le positionnement stratégique du site de Roanne et lui offre une réelle perspective de pérennité.

Philippe Jaeger , Président de la CFE-CGC Chimie a reçu, le 8 Mai,  à Düsseldorf la décoration du mérite décernée par le syndicat allemand des managers de la chimie VAA, pour la collaboration réussie de sa fédération avec celui-ci.
Cette collaboration a été menée sous l'égide de la FECCIA, fédération européenne des managers de la chimie, présidée par Roland Leroux, membre du bureau de la VAA, et dirigée par Gerhard Kronisch.

La CFE-CGC a fait son possible pour négocier un accord de branche dans la plasturgie, proposant d'explorer plusieurs pistes allant de la formation (apprentissage) à l'encouragement du temps partiel choisi pour à la fois concilier vie professionnelle et personnelle, développer l'emploi et offrir encore plus de souplesse aux entreprises, en utilisant une partie seulement des 380 millions d'euros de crédit d'impôt dont les entreprises de cette branche vont profiter annuellement à horizon 2020 (200 millions d'euros en 2015).

Chez Henkel ( 1100 salariés en France et 44. 000 dans le monde) , la direction projette de filialiser toutes les activités mondiales qui relèvent de la supply chain (achats, fabrication et distribution). L'objectif annoncé par le groupe est d'homogénéiser et de rationnaliser l'organisation de la supply chain pour l'ensemble des activités.

  • Apex
  • GROUPE WYV
  • AESIO rvb
  • NEW LOGO OCIRP
  • Logo apgis