Communiqués de presse

Sans passer par les instances représentatives du personnel, la direction de Michelin a annoncé aux équipes ingénierie et méthode de l’entreprise la décision de délocaliser les bureaux d’étude assemblage en génie civil (GC) et agro (AG) de Clermont-Ferrand, pour partie en Espagne, pour partie en Pologne à l’horizon 2018-2019.

La CFE-CGC constate qu’il y a déjà eu des délocalisations d’équipes bureaux d’étude, par exemple la préparation froide en Pologne en 2014-2015, chez Michelin mais que c’est la première fois que Michelin, N°1 mondial du pneumatique, décide de délocaliser une activité aussi essentielle que l’assemblage de pneus. Les 600 salariés clermontois des lignes produits concernées sont particulièrement inquiets.

La CFE-CGC redoute que les 108 ex-Tioxide repris par le groupe international Huntsman Pigments & Additives France SAS, à Calais, ne voient leurs emplois définitivement supprimés en 2017. Elle s’attend à une annonce de fermeture définitive du site de Huntsman Pigments & Additives France SAS, par la direction américaine du groupe lors de la visite de la direction américaine à 8 heures 30 dans l’établissement de fabrication de piments, ce vendredi.
La CFE-CGC s’est constituée en intersyndicale avec l' UNSA et la CGT. Elle se réunira avec l’intersyndicale vendredi sur place. La direction de l’entreprise lui a suggéré que les mêmes dispositions que celles du premier PSE, signé en juin 2015, seraient adoptées pour un plan social à venir.

Malgré une contestation de la CGT, le Tribunal d¹instance d¹Epinal vient de confirmer la validité des résultats des élections professionnelles chez Semoflex, PME spécialisée dans la transformation de polyethylène, installée dans les Vosges.

Lors de cette élection, la CFE-CGC a remporté 60 % des voix sur les 2ème et 3ème collège. Elle a obtenu les deux sièges de délégation unique du personnel qui étaient à pourvoir. Elle a donc deux élus et deux suppléants.
Ce bon résultat est dû à l¹engagement de l'équipe et à son sens du concret, tout en tenant compte des prérogatives de l'entreprise.

 

 

Depuis l’arrivée du fonds de retournement Alandia Industrie,  en avril 2016,   chargé de redresser  Carbone -Savoie ( 400 salariés répartis sur deux sites, le plus gros à côté d’Albertville, le plus petit à Vénissieux), la nouvelle direction de Carbone Savoie a commencé depuis le 1er janvier 2017  à regarder les acquis sociaux des salariés de l’usine.

Les trois jours de carence payés en cas d'absence, sont  en ligne de mire.  Les heures supplémentaires pourraient disparaître avec une annualisation du temps de travail. Le CE et les DP pourraient fusionner ce qui limiterait le nombre d’élus dans les instances et le nombre d’heures de représentation, ainsi que le prévoit par la toute nouvelle Loi Travail.

La Fédération CFE-CGC Chimie a proposé à la Confédération CFE-CGC, sa position sur les prochaines négociations chômage.
Elle estime qu’à l’heure où la démocratie chancelle et où certains candidats à l’élection présidentielle remettent en perspective le dialogue social, le paritarisme et les syndicats de salariés, la poursuite de la négociation chômage fournit une occasion inédite de renforcer les corps intermédiaires.

L’assurance chômage est le seul régime réellement paritaire où les employés et les employeurs, représentés par leurs syndicats, peuvent gérer à l’abri des interventions intempestives de l’Etat, les ressources et les dépenses de la caisse. Ce n’est plus le cas depuis longtemps de la retraite ni même de la maladie.

  • Apex
  • INPC