3 Septembre 2014 -Arc International: la reconnaissance Amiante devient plus plausible, les salariés espèrent une embellie

Lundi 1er septembre, le comité d'entreprise d'Arc International a été convoqué en réunion informelle sur le processus d'adossement de la société Arc International.
La société H.I.G Capital France a signé avec Arc International une clause d'exclusivité pour acquérir la majorité du capital de l'entreprise à condition que le site verrier d'Arques soit classé en "site amiante" .

 

 

Aucune précision n'a été donnée sur l'apport de la Banque Publique d'Investissement. La direction de l'entreprise reste confiante sur la reconnaissance amiante du site par les Pouvoirs Publics. Si cette reconnaissance n'était pas acquise, l'entreprise passerait inéluctablement en redressement judiciaire!

La finalisation du dossier " amiante" devrait intervenir avant la fin de l'année. Même si la direction d'Arc International répète à l'envi que le chômage partiel pourrait s'arrêter dés cette signature, celui-ci risque de perdurer jusque fin 2014 d'autant que les syndicats n'ont connaissance d'aucun nouveau business plan.

Cependant, la CFE-CGC salue cette nouvelle avancée, qui permet aux salariés d'éviter le pire et reste vigilante sur le futur du site tout en regrettant que ce fleuron industriel français passe sous capitaux étrangers !

  • Apex
  • INPC