31 Octobre 2014 - Arc International : la CFE-CGC demande à l'Etat un soutien et une solution pérenne

Les négociations exclusives pour le rachat d'Arc International ( 5600 salariés) ne sont plus conduites avec HIG Capital mais avec un autre fonds d'investissement : Peaked Hill Partners (PHP) qui n'avait pas été retenu en septembre. La CFE-CGC veut y croire ! Aucune raison n'a été indiquée sur la raison de la rupture des négociations par HIG.

 


PHP avait depuis quelques semaines manifesté par voie de presse son intérêt pour le groupe, avec un projet industriel plus ambitieux ( conserver le tonnage sur le site, moderniser l'outil de fabrication et renforcer la flexibilité et la compétitivité).
Il estime devoir se séparer de 600 "cols blancs", sur les 2000 salariés des fonctions support.

 

Pour la CFE-CGC, il est impératif d'assurer la pérennité du site et cette solution doit être étudiée. La CFE-CGC déplore la perte de 600 postes et rappelle que les fonctions support ont déjà été réduites en 2010, lors du plan précédent.
PHP semblerait avoir indiqué ne pas avoir besoin de plan amiante, alors que le plan amiante permettait 1200 départs très rapidement.

La CFE-CGC souligne une attente très forte de la part des salariés de pouvoir quitter l'entreprise dans le cadre du plan amiante. Elle demande à l'Etat de soutenir l'entreprise et de trouver au plus vite une solution pérenne afin d'éviter le pire. Une réunion a eu lieu à Matignon pour faire le point sur la situation. Puis, la CFE-CGC a été reçue sur ce dossier, par le Vice-Président du Conseil Régional.

  • Apex
  • INPC