15 Décembre 2014 - Arc International : La CFE-CGC d’Arc International interpelle le Président de la République en visite à Boulogne/Mer ce mardi 16 décembre 2014.

La CFE-CGC appelle les autres organisations syndicales à la rejoindre.

Monsieur le Président : Sauvez nos emplois !

Depuis des mois, les 5567salariés du site d'Arc International (Pas de Calais) sont en situation de précarité et d'inquiétude à la suite de nombreux mois de chômage partiel qui touche 50% des effectifs aujourd'hui et atteindra 80% dès janvier 2015.
Les salariés et les représentants du personnel souhaitent que la reprise de la société, dont le dossier vient d'être déposé, puisse avoir lieu dans les meilleures conditions, et ainsi éviter le redressement judiciaire.

 

Les conditions de la réussite et de la confiance reposent sur une véritable transparence vis-à-vis des salariés sur les points suivants:
- le projet industriel et sa viabilité.
- les conditions économiques de la reprise : BPI, banques, fournisseurs...
- les nouvelles organisations et l'impact social.

Aujourd'hui les représentants du personnel n'ont aucun élément du dossier et ne sont pas en capacité d'informer les salariés sur leur avenir, alors qu'ils abordent les fêtes de Noël dans une grande détresse.
La CFE-CGC veut savoir :
- Ce que les actionnaires et la Direction cachent depuis des mois.
- Ce que contiennent en détail les projets de reprise.

La CFE-CGC demande au gouvernement, dont la priorité reste la lutte contre le chômage, de s'engager concrètement dans cette phase difficile qui met en péril des milliers d'emplois dans le bassin Audomarois.
Le Président de la République doit entendre les salariés d'Arc International qui souffrent depuis des mois et refusent de mourir.

 

  • Apex
  • GROUPE WYV
  • AESIO rvb