16 Janvier 2015 - Lilly France : Et si le PSE accélérait la baisse du chiffre d'affaires au lieu d'améliorer la situation de l'entreprise? s'interroge la CFE-CGC

Un vaste plan social concernant la visite médicale et l'ensemble de ses forces de vente en santé humaine a été annoncé mardi 13 janvier 2015 chez Lilly France SAS après un précédent plan social en 2011, de type « plan de départs volontaires », qui devait déjà adapter la structure des forces de vente aux défis des années 2012, 2013 et 2014.


Pour la CFE-CGC, la nouvelle suppression d'au moins 42% des forces de vente en poste, soit 158 postes sur un total de 378 salariés est consternante. C'est un chiffre énorme, qui pourrait être encore augmenté par les salariés qui se verront proposer un poste modifié qui ne leur correspondra pas et qui devront le refuser.
La CFE-CGC y voit un risque de licenciements contraints. Même si elle ne peut contester les efforts de transformation nécessaires de Lilly France, ce plan social pourrait accélérer la baisse du chiffre d'affaires, déjà constatée depuis 2013 en démobilisant les forces de vente restantes.
La CFE-CGC demande à la direction de Lilly France S.A.S d'ores et déjà une baisse significative du taux de suppression des forces de vente en poste avant de négocier les conditions du PSE afin d'obtenir un accord majoritaire. Trois réunions semblent bien maigres pour pouvoir atteindre cet objectif et négocier le PSE de manière loyale et suffisamment détaillée dans les 4 prochains mois.

 

  • Apex
  • GROUPE WYV
  • AESIO rvb
  • NEW LOGO OCIRP
  • Logo apgis