5 Février 2015 - Novartis : Les salariés font grise mine face aux augmentations de salaires, et le bénéfice du groupe bâlois plonge de 4% à cause du Franc Suisse

La CFE-CGC de même que les autres syndicats français du groupe Novartis n'a pas accepté de signer au bas des 2,2% d' enveloppe d'augmentations individuelles proposées par la direction du groupe en début d'année 2015 car elle réclamait une prime exceptionnelle sur les confortables résultats de Novartis pour contrebalancer l' intéressement des salariés français égal cette année à zéro pour la 1ère fois de son histoire.
La NAO s'est donc clôturée sur un constat de désaccord.

 

Mais peu après, le renchérissement du Franc suisse a pesé sur les résultats de la multinationale. «Il est trop tôt pour vous en donner le détail, mais nous allons agir car le soudain renforcement du franc a un impact de 4% sur notre bénéfice», a constaté le patron du groupe Bâlois, la semaine dernière lors de la présentation des résultats annuels.
Cette plongée a poussé Novartis à réfléchir en Suisse à des mesures stratégiques et à se joindre au peloton des multinationales qui réclame actuellement une baisse de leurs impôts à l'Etat Suisse.

  • Apex
  • GROUPE WYV
  • AESIO rvb
  • NEW LOGO OCIRP
  • Logo apgis