10 avril 2015 - Dim : la CFE-CGC s'étonne d'un plan social alors que le groupe a enregistré de très bons résultats

En janvier, le DRH de Dim avait suggéré qu'il y aurait des sujets compliqués à traiter en 2015. Le 4 mars dernier, le nouveau propriétaire Hanesbrand avait parlé de recherche d'économies d'échelles.
Hier, Dim a convoqué pour le 15 avril, un CCE extraordinaire qui prévoit des suppressions de postes.
La CFE-CGC a appris par la presse que la direction envisageait de supprimer 400 postes, dont 160 à Autun, information non confirmées en interne. Un comité européen programmé le 14 avril prochain laisse penser qu'un plan social de Dim concernerait plusieurs pays.
Les salariés du groupe espéraient qu'ils ne revivraient pas de tels moments, puisque leur entreprise avait atteint la taille critique. Ils espéraient au contraire que suite à son rachat du groupe Dim en septembre 2014 le nouveau propriétaire, un actionnaire industriel, aurait un projet de développement et de croissance, et non l'intention de supprimer des pans entiers d'activité. La CFE-CGC redoute que la direction ait l'intention de transférer les activités des services juridiques, comptabilité, finances, RH, paie, achats, plannings, et développement produits qui constituent la colonne vertébrale de Dim, vers Hanesbrand Outre-Atlantique à seule fin d'accroître encore les résultats déjà jugés exceptionnels l'an dernier quand Dim a été vendu. La CFE-CGC refusera les licenciements boursiers. Elle attend de la direction qu'elle propose un vrai projet industriel pour développer l'emploi qualifié à Autun, non pour le laminer.

  • Apex
  • INPC