16 Juillet 2015 - Trèves : la CFE-CGC négocie un contrat de génération en gardant les seniors

Comment négocier un contrat de génération, lorsque l'on veut à tout prix garder ses seniors ingénieurs et cadres expérimentés dans l'entreprise? C'est à cette étrange question qu'a répondu la CFE-CGC de l'équipementier automobile Trèves ( 6500 salariés dont 900 en France).
La solution de la CFE-CGC ? Elle a négocié avec la Direction de garder la même proportion de salariés de 55 ans et plus ( 19%) au 1er janvier 2017 qu'aujourd'hui, tout en fixant pour objectif d'accroître la proportion de "jeunes" dans les recrutements.

 

Le contrat de génération qui reprend ce double enjeu a été signé en décembre 2013 et doit être renouvelé en octobre de cette année pour 3 ans. La CFE-CGC estime que le savoir-faire de ses ingénieurs et cadres doit à tout prix être gardé en interne pour maintenir l'avantage concurrentiel de l'entreprise Trêves qui conçoit et produit des tissus de siège automobile, des protection thermiques, des cache de moteurs, des absorbeurs de bruit et des tapis de sol.

Cet accord favorise la préservation de l'emploi des salariés les plus expérimentés, tout en promouvant l'emploi des "jeunes" et en développant la transmission des savoirs et compétences entre les différentes générations par la formation et la mise en place de référents.

  • Apex
  • GROUPE WYV
  • AESIO rvb
  • Logo apgis