28 Aout 2015 - GrafTech : La CFE-CGC fait pression en faveur d'un repreneur pour la prochaine réunion du 4 septembre

Après la signature d'un accord majoritaire de PSE, l'usine GrafTech a arrêté ses productions le 31 juillet dernier et une grande partie du personnel est déjà partie. Restent quelques opérateurs qui expédient les dernières commandes aux clients et le stock de matières à la filiale italienne de Graf Tech. Ceux-ci se sont vus également notifier leur licenciement et quitteront le site le 11 septembre. Ils seront suivis fin septembre / mi-octobre par les services support : administration des ventes, comptabilité, RH. Sur les 51 postes, aucune des 10 propositions de reclassement n'a été acceptée par les intéressés. Il y aura donc bien 51, et non 41, licenciements


Avant même la signature du PSE, l'Agence Economique de Savoie a mené une mission de recherche en vue de la reprise ou la revitalisation du site. Un repreneur potentiel s'est manifesté, TRAFER, entreprise savoyarde d'usinage de graphite, par ailleurs cliente de GrafTech. Celle-ci propose une reprise des bâtiments et d'une partie du parc machines, ainsi que la création d'environ 10 emplois.
Malgré les efforts de l'Agence Economique soutenue par les élus locaux (M. Rochaix, le maire de la Léchere, le président de la communauté de communes, les conseillers généraux et parmi eux le très actif Hervé Gaymard ainsi que les députés et sénateurs) et par les Organisations Syndicales, la direction de GrafTech n'a jamais accordé vraiment d'attention à l'étude de cette offre.
C'est seulement face aux actions de blocage du site par la population à la demande des élus locaux et pour éviter le déménagement de tous les équipements, tuant ainsi la possibilité de redémarrage, que GrafTech a récemment accepté de reprendre la négociation sous le patronage des services de Bercy.

 

Une réunion a eu lieu le mardi 25 août avec les services d'Emmanuel Macron en présence du gérant de GrafTech et du PDG de TRAFER. La direction de GrafTech n'ayant accepté la présence ni de l'Agence Economique de Savoie, ni d'un quelconque représentant du personnel encore en activité, peu de choses ont filtré de cette réunion si ce n'est que le projet de reprise a été enfin abordé. Une autre réunion est prévue le 4 septembre.

La CFE-CGC s'associe aux autres OS et aux élus locaux pour exiger que GrafTech aborde enfin avec bonne volonté l'étude de la proposition de TRAFER. Elle estime que cette proposition est raisonnable, sensée, qu'elle présente une stratégie viable et que le repreneur a son propre plan de financement.

  • Apex
  • INPC