16 novembre 2015 - Arc international : La CFE-CGC n'apposera pas sa signature au bas de l'accord NAO

Le 28 octobre dernier le Comité d'entreprise d'Arc International a été consulté sur l'accord NAO. La CFE-CGC a refusé de signer. Pourquoi?

Cet accord a prévu que les cadres travailleront 216,2 jours au lieu de 213,7 auparavant. Les 2,5 jours perdus le seront sans aucune compensation. Les augmentations générales de 0,5 à 1%, seront limitées aux salaires d'entrée. Le reste de l'enveloppe de 2% de la masse salariale cadre sera distribué individuellement.

 

De surcroit, il n'y aura pas de compensation pour la perte des bonus 2014. Par ailleurs, pour les techniciens et agents de maitrise le temps de travail hebdomadaire passera à 37 heures, ce qui signifie une perte de 2,5 jours de RTT.

L'annualisation du temps de travail aura pour conséquence la suppression des heures supplémentaires ! Enfin, seulement 240 salariés pourraient être concernés par l'aménagement des fins de carrière. Le temps de travail passerait à 80 % du temps plein payés 85 % avec un maintien des cotisations retraite à 100%.

Pour la CFE-CGC transformer une NAO en une négociation temps de travail, a été vraiment surprenant ! De nombreux points n'ont pas été précisés dans l'application des nouvelles modalités temps de travail ou pour l'aménagement des fins de carrières.

C'était une page blanche qu'on voulait lui faire signer.

 

  • Apex
  • GROUPE WYV
  • AESIO rvb