Juillet 2014 - Projet Léonardo

Capture logo leonardo2

 

L'année se termine et avec elle le premier « tour d'Europe » du projet Leonardo.

Rappelons que ce projet qui a démarré en septembre 2013, soutenu par la Commission européenne et par l'agence Europe-Education-Formation-France a pour objectif d'améliorer le place des femmes dans l'industrie chimique en Europe.

Les 4 premières réunions (Cologne en septembre, Paris en décembre, Londres en mars et Göteborg en juin) ont permis de dresser un premier portrait de la situation dans chacun des pays grâce à l'interview d'une dizaine de femmes leader et à l'analyse de données chiffrées pour chaque pays.

Cela a été l'occasion également de chasser quelques idées reçues. Oui, il y a des femmes qui réussissent dans l'industrie chimique, non, la situation dans les pays du nord n'est pas forcément plus facile que dans les pays du sud.
Toutes ces femmes, avec leurs parcours, leur profil, leur histoire nous ont démontrés qu'il n'y a pas de formule magique et que chacune a mis en œuvre ces propres solutions pour réussir.

Nous avons cependant identifié plusieurs points communs dans leur parcours.
Tout d'abord, très tôt dans leur carrière, l'identification d'un mentor qui les a suivi, les as soutenu, les as encouragé et leur a permis de croire en leurs possibilités. Car une chose nous est apparue clairement, une femme a tendance à se sous-estimer et réclamera moins une promotion qu'un homme.
D'autre part, la situation dépend grandement des entreprises. Certaines facilitent la promotion des femmes, d'autres sont encore à la traine voire réticentes. Ne pas hésiter à changer d'entreprise, en particulier en début de carrière, si nos compétences ne sont pas reconnues. Il est important de croire en ses chances dès un premier poste et de ne pas rester auprès d'un manager ou dans une structure où il est difficile de s'épanouir.
Gérer sa carrière comme un projet de famille semble aussi un axe important pour concilier sa vie professionnelle et sa vie personnelle sans faire de sacrifices trop couteux.

Fort de ces constats et de beaucoup d'autres, le groupe projet Leonardo a maintenant un an pour terminer ces interview et s'en servir pour élaborer un trame de formation destinée à la fois aux femmes et aux hommes dans le but d'augmenter le nombre de femmes dans des postes à responsabilité. Sujet passionnant !

  • Apex
  • INPC