5 Octobre 2016 - Branche Chimie : La CFE-CGC pour une politique efficiente de formation

La CFE-CGC Chimie vient de signer l’avenant permettant de réduire la voilure quant au financement par l’OPCA Défi de la professionnalisation dans la branche Chimie. Cette adaptation, rendue nécessaire par un fort développement des actions de formation au cours de l’année 2016, va permettre de poursuivre le développement des compétences des salariés des Industries Chimiques en cadrant au mieux les priorités de financement.
L’intérêt est partagé entre les salariés, qui accroissent leur employabilité et bénéficient de l’ascenseur social, et l’entreprise qui voit sa compétitivité améliorée.
A l’heure où l’utilisation de l’argent de la formation professionnelle est tant décriée par quelques ignares des mécanismes de son fonctionnement réel, la CFE-CGC Chimie tient à saluer le sérieux de la politique de la branche Chimie quant à l’utilisation pilotée de la collecte au sein de l’OPCA Défi.

Pour mémoire, lors de la crise de 1988, ce sérieux avait conduit à former sur 3 ans plus de 6000 salariés des PME/TPE en plus du nombre habituel. Profiter de la baisse de charge pour former plutôt que d’envoyer les salariés au chômage, même partiel, a fait preuve de son efficacité : les effectifs de la branche sont restés stables, les compétences ont non seulement été préservées mais améliorées. De quoi expliquer que la Chimie ait été une des premières branches à sortir de la crise.

C’est pourquoi la CFE-CGC Chimie crie au scandale et au Hold-up à l’examen des prévisions de prélèvement de 350 millions d’euros sur les fonds de la formation envisagé dans le PLF 2017.
Pour la branche Chimie, cela se traduirait par une ponction de 8 à 15 millions d’euros (selon la prise en compte ou non des versements volontaires) qui ne serait pas sans conséquences sur la qualité de l’offre proposée jusque-là. Totalement inadmissible à une époque où l’évolution des métiers n’a jamais été aussi profonde et rapide, où la formation n’aura jamais été autant nécessaire.

La CFE-CGC Chimie souhaite que quelques pécules soient consacrés à nos chers décideurs politiques pour les former aux bons fonctionnements de nos instances paritaires dont la seule préoccupation est l’optimisation des moyens utilisés au service partagé des salariés et des entreprises

  • Apex
  • INPC