CHIMIE : PAUVRE BRANCHE

22 décembre 2010

Les négociations sur l’augmentation des salaires minima viennent de se terminer dans la branche Chimie d’une manière déplorable. En effet, l’UIC d’un côté et ses fédérations associées de l’autre, ont affiché publiquement leurs divergences sur la politique salariale.

La CFE-CGC Chimie déplore cet état de fait et se demande si la branche survivra à ce combat de chefs.

Les ultimes propositions de la chambre patronale  (1,8 % en cas d’accord) se sont découpées en 3 calendriers

  • UIC  seule: 1,5 % en janvier 2011 et 0,3% en avril 2011 et décision unilatérale des fédérations associées : 1,0% en janvier 2011 et 0,8% en décembre 2011
  • Proposition commune entre l’UIC et ses Fédérations associées: 1,0% en janvier 2011 et 0,8% en mai 2011
  • Décision unilatérale commune: 1,0% en janvier 2011 et 0,5 % en octobre 2011 en cas de non accord

Pour la CFE-CGC Chimie, le contenu des différents projets devient secondaire par rapport au risque d’explosion de la branche.

Comment maintenir en effet une Convention COLLECTIVE sans une politique salariale partagée ?

 

La CFE-CGC Chimie pose à nouveau la question de la représentativité des chambres patronales et pourrait suggérer d’appliquer aux entreprises les mêmes règles que pour les représentants des salariés : représenter 30 % au moins des entreprises pour qu’un accord s’applique !

 

Contact :

Gilles LECUELLE, Représentant de la branche Chimie pour la CFE-CGC

Tél. : 06 16 67 80 54

  • Apex
  • INPC