11 Octobre 2016 - Branche produits pharmaceutiques, parapharmaceutiques et vétérinaires : la CFE-CGC refuse de signer l’accord forfait -jours mais approuve l’accord GPEC

D’ici la fin de l’année, la branche des produits pharmaceutiques, parapharmaceutiques et vétérinaires devrait proposer à la signature un nouveau projet d'accord sur les forfait -jours, déjà mis en négociation pour la première fois en 2009 puis abandonné et qui a donné lieu à de longues renégociations en 2016.
La CFE-CGC estime que le dispositif des forfait-jours, n’est pas sécurisé, pour garantir le droit à la santé, à une durée de travail raisonnable et à une rémunération équitable des salariés. Elle n’accepte pas que les représentants des employeurs de la branche jouent sur les niveaux de fonction pour élargir au maximum le nombre de salariés touchés. Elle s’oppose au titre de « manager » qui permet de garder le flou sur les fonctions réelles des encadrants, concernés par les accords. Elle ne signera pas cet accord et s’en remettra à la décision de la Fédération, pour faire jouer un droit d’opposition des non-signataires à son extension.

Mais la CFE -CGC devrait signer en novembre prochain un autre accord de branche, celui relatif à la GPEC et au contrat de génération s'inscrivant dans la continuité des accords respectifs des 4 septembre 2002 et 13 novembre 2013. Cet accord devrait ébaucher une transition professionnelle considérant les problématiques de mutation comme la transition énergétique . Le projet d'accord repose sur la cartographie des métiers de son observatoire des métiers et des passerelles métiers-emplois qui doivent accompagner la sécurisation des parcours professionnels.

  • Apex
  • GROUPE WYV
  • AESIO rvb
  • NEW LOGO OCIRP
  • Logo apgis