Mai 2015 - Négociations en cours

Depuis quelques mois, la Fédération de la Plasturgie et des composites (FPC) fonctionne comme si elle était assurée de toujours obtenir la signature d'une grande organisation, ainsi que celle d'une plus petite pour faire l'appoint nécessaire et hélas suffisant.

« Nous avons nos 30% » nous sommes-nous entendu dire comme fin de non-recevoir à nos demandes d'amélioration du dernier projet d'accord formation qui s'est trop souvent contenté selon nous de paraphraser le code du travail en ajoutant quelques invitations ou recommandations n'engageant nullement les employeurs.

Nous n'avons donc pas signé cet accord.

Un groupe de travail s'est réuni à 5 reprises pour discuter du Pacte de compétitivité et de solidarité. Peine perdue : La FPC n'a visiblement aucune intention de prendre un quelconque engagement visant à créer des emplois en échange des crédits d'impôt qui ont pourtant été accordés aux employeurs dans ce but.

La seule démarche un peu satisfaisante à inscrire au crédit du paritarisme dans la plasturgie ces dernier mois est la création de nouveau CQP. Hélas, la FPC a refusé de profiter du projet d'accord formation pour valoriser ces CQP. Les signataires (CFDT et FO) s'étant contentés d'une promesse d'en discuter plus tard...

Le projet de « toilettage » de la convention collective est resté en stand by.

Signalons enfin que la commission de validation des accords signés dans les entreprises dépourvues de représentation syndicale n'a validé que 2 accords depuis sa création, c'est-à-dire une infime minorité des textes observés. Nous faisons ce constat au moment où le gouvernement insiste pour étendre l'inversion de la hiérarchie des normes.

  • Apex
  • INPC