COMPTE RENDU de la COMMISSION MIXTE PARITAIRE PLASTURGIE du 3 mars 2011.

Présents :  Anthony Chêne, Christine Sorensen, Didier Larrieu, Gérard Lepierres & Sylvain Dido.

Ordre du jour : Salaires 2011 ; Pénibilité ; Séniors

Salaires 2011

Un premier tour de table montre que personne ne semble être venu chercher la même chose :

Chacun se souvient que la NAO 2010 s’est soldée par la signature d’un modeste accord de révision de la grille des salaires le 8 décembre 2010, accord qui vient d’être étendu.

Notre objectif était de rapprocher le plus possible les discussions de la NAO 2011 du début de l’année, dans l’espoir que les décisions prises aient une chance d’être appliquées en cours d’année. Nous n’oublions pas pour autant qu’un accord de remplacement de l’accord salaires 2004 dénoncé reste à trouver, mais notre souhait est de ne pas soumettre son l’évolution provisoire de la grille à des discussions sur la politique des salaires qui promettent d’être longues. C’est pourquoi nous avons suggéré et obtenu le 8 décembre que ces discussions soient menées séparément au sein d’un groupe de travail.


Nos collègues de la CGT et de FO qui n’ont pas signé l’accord du 8 décembre 2010 et qui n’ont pas accepté le principe du groupe de travail pour réfléchir à la politique de rémunération, affirmant qu’ils n’y participeraient pas, réclament eux que les discussions pour le remplacement de l’accord salaires de 2004 commencent tout de suite en CMP. Ils affirment en outre avec la CFTC qu’ils s’opposeront à toute tentative d’annualisation des salaires.

Nous remarquons, pour le regretter, que depuis décembre la fédération de la plasturgie aurait largement eu le temps de nous proposer un calendrier pour commencer les travaux du groupe de travail rapidement. Cette attentisme nous laisse le désagréable sentiment que la fédération cherche à gagner du temps.

La délégation patronale qui n’a visiblement pas de mandat pour réviser la grille maintenant, affirme toutefois qu’elle n’a pas l’intention de supprimer la référence mensuelle avant de proposer un calendrier pour les réunions du groupe de travail : 4 avril, 4 mai et 6 juin. Il est également décidé que les délégations des OSS seront composées de 3 personnes chacune.

Elle nous présente ensuite les thèmes qu’elle souhaite aborder pour envisager la future politique de rémunération :

A)    Les salaires minima de branche (NAO)

- les écarts entre coefficient

- les éléments mensuels et non mensuels

B) Intéressement à la performance de l’entreprise

- intéressement

- participation (plus particulièrement pour les entreprises de moins de 50 salariés)

- épargne salariale :

. Plan Epargne Interentreprises (PEI)

. Plan Epargne Retraite Collective Interentreprises (PERCO I)

C) Couverture du risqué santé : prévoyance

- les risques à couvrir (ex : décès, maintien de salaire, …)

- le financement et sa répartition (employeur / salarié).

 

Pénibilité

Le texte que la délégation patronale présente comme le résultat de son meilleur et ultime effort est jugé comme nettement insuffisant de l’avis général des OSS.

Nous y trouvons un empilement d’extraits de textes pêchés par-ci par-là pour établir au mieux un état des lieux et aligner quelques encouragements aux entreprises sans envisager une seul action.

La présidente de la CMP rappelle que nous attendons les décrets d’application de la loi avant de regretter le manque de pro-activité de la fédération de la plasturgie qu’elle encourage à réfléchir à des actions collectives pour soutenir les entreprises.

Elle invite également les OSS qui réclament des dispositions de réparation à ne pas confondre pénibilité et dangerosité ou atteinte à la vie, et rappelle que la réparation est du domaine de la CPAM, mais que l’accord peut prévoir des compensations.

Le thème des séniors n’est pas abordé par manque de temps.

Sylvain Dido

  • Apex
  • GROUPE WYV
  • AESIO rvb