Devant ses délégués syndicaux et les présidents d'unions territoriales, le conseil syndical de la CFE-CGC Chimie Lorraine s'est déroulé, Vendredi 30 Septembre 2011, à Méréville (54). Daniel Serdet, président, a présenté l'équipe qu'il a cooptée pour la nouvelle mandature. Lucien Harquet, trésorier sortant, a commenté les résultats des trois années passées ; la situation financière du syndicat régional fait apparaitre un bilan positif validé par les commissaires aux comptes qui ont souligné la bonne gestion financière.

Le nombre d'adhérents, 345 au 30 septembre, est resté stable malgré un contexte difficile et de nombreux plans sociaux en Lorraine.

Au cours de l'assemblée Générale, la liste menée par Daniel Serdet, avec Jean Jacques Pierret, Délégué Général, Gérard Cornier, Trésorier, Olivier Crouzet, Secrétaire Général et Bernard Denizot Secrétaire Général Adjoint, a été élue à l'unanimité.

Dans son discours programme, le Président a annoncé les priorités de Chimie Lorraine pour le mandat à venir :

le développement syndical , la fidélisation des retraités, un nouveau départ du comité d'initiatives, la mise en route de convergence (prévue début 2012), préparation de l'avenir (formation de militants appelés à reprendre la gestion du syndicat régional).

 

 

 

Olivier Cayat, Président de l'Union Regionale a félicité la nouvelle équipe et souligné l’importance de Chimie Lorraine dans les instances  : unions départementales et régionales, fédération, ainsi que dans les organismes paritaires. Il a rappelé également les bonnes relations avec la métallurgie . 
Il y a un pilier industriel et il faut le consolider. Nos fédérations s’entendent bien . il faut réaliser cet élan également sur le terrain.

Philippe Jaeger, Président de la fédération, a souligné l’importance des syndicats régionaux. La fédération est composée de 12 syndicats ; son rôle est d’animer les syndicats. Si dans notre CFE-CGC, la notoriété est du ressort de la confédération, le développement, c’est celui des fédérations par leurs syndicats. Nous représentons tout le personnel d’encadrement des entreprises et nous allons vers la « pesée » en 2013.
Nous avons un fort potentiel ; 65% des entreprises de la chimie sont dans les 2ème et 3ème collèges. Nous avons les mêmes problématiques que la métallurgie et nous avons des réflexions communes sur tous les sujets liés à l’industrie. Nous traversons une crise bancaire qui nous interroge.
La chimie stagne en nombre d’adhérents. Nous faisons beaucoup d’adhérents mais nous en perdons beaucoup.

Malgré tout cela, Philippe Jaeger a terminé par une note positive : « 2013 n’est pas un problème pour la CFE-CGC »

Nous souhaitons beaucoup de réussite à la CFE-CGC Chimie Lorraine et à son développement.

Jean Lamotte, Délégué Syndical Chimie Lorraine et Secrétaire Général CFE-CGC Chimie


lorraine-2