Accueil

Au-delà des aspects purement juridiques, les seuls sur lesquels la Cour de Cassation peut "de jure" s'appuyer, la CFE-CGC Chimie peut facilement et légitimement penser que les magistrats, au travers de leur étude, ont pris conscience de la falsification de ce dossier sur le fond.

Le lundi 8 décembre 2014, le groupe Saint-Gobain a annoncé la relance de la vente de Verallia, sa filiale spécialisée dans le verre d'emballage (fabrication de bouteilles et pots en verre).

Verallia est actuellement le 3ème fabricant mondial du verre d'emballage alimentaire, au service des secteurs viticoles et agroalimentaires. Cette filiale de Saint-Gobain réalise un chiffre d'affaires mondial de 2,4 milliards € et compte pas moins de 10 000 salariés à travers le monde.

Chez Air liquide, les négociations sur les salaires ont commencé fin novembre. Elles doivent se terminer fin janvier. Air Liquide comporte 11 sociétés assises sur un socle social commun et 32 sociétés dans le groupe en France.

La CFE-CGC estime cette année que les négociations salariales ont été à la limite du déloyal. La direction a proposé 1% d'augmentations individuelles dans la majorité des sociétés, taux extrêmement bas par rapport aux années précédentes alors que les résultats sont satisfaisants.

Elle n'a pas cherché la signature d'un accord et la négociation d'un pourcentage supérieur.  Quatre sociétés (des 11 sociétés du périmètre social commun)  se sont vues imposer ce pourcentage, sans que les syndicats ne signent. Les 7 autres n'ont pas terminé leur négociation."

Un vaste plan social concernant la visite médicale et l'ensemble de ses forces de vente en santé humaine a été annoncé mardi 13 janvier 2015 chez Lilly France SAS après un précédent plan social en 2011, de type « plan de départs volontaires », qui devait déjà adapter la structure des forces de vente aux défis des années 2012, 2013 et 2014.

La CFE-CGC Chimie n'a pas conclu d'accord sur les salaires cette année dans sa branche. La revalorisation de la valeur du point de la branche a été décidée par les employeurs de l'Union des Industries Chimiques de manière unilatérale. Elle est de 0,3 % et fait passer la valeur du point de 7,975 euros (base 38 h) à 8 euros au 1er janvier 2015 tandis que le niveau d'inflation prévisionnel pour 2015 est de + 0,9%.

La CFE-CGC n'a vu aucune de ses propositions reprises, ce qui explique sa non signature. Elle avait demandé une hausse de la valeur du point au-delà de 1,3% ( appliquée au Plafond de la sécurité sociale au 1/1/2015), ce qui aurait permis de redonner une bouffée d'oxygène au système social, en particulier à l'AGIRC.
Grâce à la hausse qu'elle réclamait, elle comptait aider le premier coefficient de la grille des minima à atteindre le SMIC sans avoir besoin à terme des compléments de salaire.

  • Apex
  • Header Logo MMH
  • GROUPE WYV


  • AESIO rvb

  • NEW LOGO OCIRP


  • Logo apgis