Accueil

Où en sont les négociations sur le Pacte de responsabilité dans nos branches professionnelles ? 

  •  Industries chimiques : pas de signature CFE-CGC

Après l'annonce prématurée de la signature du pacte de responsabilité dans la Chimie par le président de la république lors de son allocution télévisée du 14 juillet, la Fédération a décidé de ne pas cosigner le pacte avec la CFDT (31%) et la CFTC (7,8%) et en a exprimé les raisons le 17 juillet dans un communiqué de presse. En effet les chiffres annoncés pour le niveau de recrutement dans la branche s'établit dans l'accord à 47 000 salariés pour la période de 3 ans 2015-2017 ce qui correspond en fait au « fil de l'eau » aux recrutements des dernières années. De plus, malgré un certain nombre de propositions intéressantes sur la promotion de l'alternance en accueillant 5 000 jeunes par an d'ici 3 ans (4 200 actuellement), sur les modalités d'intégration et d'accueil des jeunes dans l'entreprise, sur l'offre de stages y compris à l'étranger, sur des actions en faveur des salariés âgés permettant de transmettre les compétences, nous avons considéré que le compte n'y était pas en contrepartie des aides annoncées et compte tenu de l'illisibilité, pour les partenaires sociaux, des contreparties du CICE dans les groupes chimiques concernés. L'accord lui-même ne porte pas le nom de « Pacte de responsabilité » mais de « Accord relatif à l'emploi et au contrat de génération dans les industries chimiques » et est un peu un « inventaire à la Prévert » des bonnes pratiques de la branche dans ces domaines. Il n'est bien entendu pas question de s'y opposer.

Lundi 1er septembre, le comité d'entreprise d'Arc International a été convoqué en réunion informelle sur le processus d'adossement de la société Arc International.
La société H.I.G Capital France a signé avec Arc International une clause d'exclusivité pour acquérir la majorité du capital de l'entreprise à condition que le site verrier d'Arques soit classé en "site amiante" .

 

Une réforme des Prud'hommes est dans les cartons de l'Assemblée Nationale.

Les mandats des conseillers prud'homaux vont être prolongés jusqu'au 31 décembre 2017.  Initialement prévus pour ne durer que cinq ans, ces mandats auront été au final de neuf ans. Ce nouveau report permet d'attendre la mesure de la représentativité patronale qui, comme la représentativité syndicale, servira à l'avenir, de fondement à la répartition des sièges de conseillers

Trois conseillers prud'homaux CFE-CGC Chimie répondent à nos questions

 

Des juges professionnels en lieu

et place de bénévoles issus des

entreprises, une disparition de la

section " encadrement". Que faut-il

en penser ?

 

C'est ce que vous allez découvrir

dans cette video d'Elisabeth

Jacques, Présidente du Conseil

des Prud'hommes de Saint-Omer

{youtube}skjXup9hS3M|450|350|0{/youtube}

 

La CFE-CGC de Rio Tinto attire l'attention du nouveau ministre de l'économie Emmanuel Macron sur le fait que des plans d'actions de filière étaient en passe d'être lancés début septembre, notamment celui sur la filière " industries extractives et première transformation" qui englobe Rio Tinto, après un an de concertation avec les partenaires sociaux, au moment du départ d'Arnaud Montebourg.

 

Six mois après sa reprise, les résultats de la société Kem One restent fragiles dans un contexte économique, social et politique compliqué.
Le nouveau DG Frédéric Chalmin, rattaché à Alain de Krassny, a bien la volonté de consolider Kem One par des investissements programmés: la reconversion des salles électrolyses à Lavera, plusieurs autres projets pour l'amélioration de la fiabilité et de la compétitivité sur plusieurs sites.

 

  • Apex
  • Header Logo MMH
  • GROUPE WYV


  • AESIO rvb

  • NEW LOGO OCIRP


  • Logo apgis