Accueil

Elle reconnait qu’une intervention des conseillers du ministre de l’industrie a permis de trouver une solution de financement avec l’arrivée d’un nouvel investisseur et l’effacement de la dette et que la catastrophe annoncée a ainsi pu être évitée. Le projet du repreneur a pu se déployer, et l’usine est aujourd’hui à saturation, la relance des marques est en cours (notamment l’Opale), près de 300 jeunes en alternance ont été embauchés, les infrastructures sont progressivement remises en état, et de gros clients maintiennent leur confiance. Cependant, elle estime que le chantier reste immense et la situation financière de l'entreprise très fragile. L’accord avec le Fond Russe RDIF et la CDC IC est à un taux exorbitant de 12%. Ce taux met une pression insupportable sur l’entreprise. Il est urgent d’aider Arc International à trouver des modes de financement plus adaptés. Une clause dans cet accord exigerait la construction d’un site de production à Kaliningrad, aux portes de l’Europe et opérationnel dès 2018. Si cela devait se faire, ce serait la fin programmée du site d’Arques. Arc doit, pour survivre, améliorer la productivité de son site basé en France.

Le 1er tour des élections CE détermine la représentativité des organisations syndicales.
La CFE-CGC est première organisation sur Michelin Clermont-Ferrand avec plus de 50% des voix exprimées, et première organisation syndicale du groupe Michelin non seulement pour les collaborateurs et les cadres, mais pour l'ensemble des personnels.
Ce classement marque la reconnaissance de l’action conduite par la CFE-CGC au service des salariés, que ce soit dans les activités CE ou dans les négociations d’entreprise.

Les résultats du second tour vont dans le même sens que ceux du premier tour. La CFE-CGC est passée de 47,8% des voix en 2008 à 68,9% des voix aujourd’hui.
Nous remercions les salariés pour leur participation qui a augmenté de 5 points, et pour leur confiance.

Chez Téreos Syral, la CFE-CGC travaille à l’harmonisation des pratiques sociales entre 4 sites (Marckolsheim, Haussimont, Lillebonne, et Nesle soit 900 salariés) dans le contexte de la reconnaissance d’une unité économique et sociale.
La direction a ouvert un budget de 0,45% de la masse salariale pour ajuster les grilles de salaires des quatre sites jusqu’au niveau 360, sur le niveau le plus élevé de chaque établissement, la CFE-CGC alertant sur le fait que les cadres sont les grands oubliés de cette démarche.
La CFE-CGC réclame pour les cadres un traitement égal aux autres salariés, ou bien une prime d'objectifs, faute de quoi elle refusera de signer l'accord en mars 2017.

Par ailleurs, la CFE-CGC a approuvé l'ouverture d'une négociation sur le PERCO. Pour l'heure, l'abondement maximum est conditionné au versement par le salarié d'une somme non négligeable de 2 000€, favorable aux hauts salaires.
L'objectif de la CFE-CGC est de mettre en place ce PERCO rapidement.

Mersen est une société spécialisée dans la protection électrique et les matériaux avancés, qui emploie 6375 salariés dans le monde et 1469 salariés en France répartis sur une dizaine de sites. Elle a adopté une stratégie de réorganisation de ses deux pôles " protection électrique " et " matériau avancés" depuis avril dernier. Cette réorganisation s'oriente vers une simplification et une adaptation des structures au marché des fusibles, des graphites haute-température ou anti-corrosion et de la transmission de puissance.

Un PSE sur la suppression de 130 postes a été annoncé sur deux des sites du groupe ( Saint-Bonnet de Mure - 80 postes- Pagny-sur-Moselle 50 postes) avec une revente du site de Saint Loup de Naud .

Les élections professionnelles dans l’UES Amont – Global Services – Holding se sont déroulées le 18 octobre dernier.

Plus de 8 000 salariés étaient appelés à voter. La CFE-CGC réalise de très bons scores sur les 2 établissements de cette UES : PAU et PARIS.
Elle est la seule organisation syndicale à progresser sur les 2 sites : à Pau, elle passe de la 5ème place à la seconde, et à Paris elle conforte et améliore son leadership.

Tous collèges confondus, la CFE-CGC représente désormais 26,2 % des voix, en progression de 5 points par rapport aux dernières élections.

La CFE-CGC remercie tous ses électeurs.

  • Apex
  • Header Logo MMH
  • GROUPE WYV


  • AESIO rvb

  • NEW LOGO OCIRP


  • Logo apgis