Communiqués de presse

Chez Dollfus Mieg et Compagnie, à Mulhouse, les 212 salariés accompagnés par la CFE-CGC l'un des deux syndicats représentatifs de l'entreprise, se penchent sur leurs rémunérations. Les négociations salariales ont commencé le 2 juillet.

La situation ne s' améliore guère depuis 2008 dans la filière verre plat aujourd'hui en surcapacité de production. Des doutes pèsent toujours sur le float d'Aniche chez Saint-Gobain Glass France.

La ligne de production de verre float située à Aniche dans le Nord et qui emploie 180 personnes, est en grève depuis ce matin. Une intersyndicale CFE-CGC – CGT - FO s'est formée pour faire valoir les revendications des salariés qui portent sur le maintien des salaires à leur niveau actuel ( car la ligne, qui est à l'arrêt depuis 2012, ne redémarrera pas avant 2017) . Des piquets sont placés à l'entrée de l'usine. Un CE extraordinaire est programmé le 30 juin.

Les organisations questionneront la direction sur le maintien des effectifs, la garantie des salaires, et une durée maximale de chômage partiel d'une semaine par mois.

La CFE-CGC du Groupe Saint-Gobain suivra et accompagnera ce dossier.

Roche Parma a l'un de ses deux établissements en France installé à Rosny-sous-Bois dans le 93. Celui-ci emploie 65 salariés. Mais cet établissement voit son avenir s'assombrir par une fermeture non encore programmée mais certaine.
Il se situe sur le tracé du projet Grand Paris. La zone industrielle sur laquelle, il est implanté, est reprise par la Société du Grand Paris, afin d'y construire un SMR (Site de Maintenance - Remisage), et un SMI (Site de Maintenance - Infrastructure) pour le passage de la ligne 15 Sud Est. Les travaux devraient commencer fin 2017, début 2018.

Le délai de 4 mois de la procédure de plan de sauvegarde de l'emploi de Dim est enclenché. Un accord de méthode a été négocié pour fixer le calendrier de la procédure qui s'étalera jusqu'à mi -septembre avec une possibilité de rallonger d'un mois le délai initial.

La CFE-CGC a discuté avec la direction de la création d'un point info conseil, géré par une équipe de consultants, qui a été mise en place mi-juin avec une mission restreinte, pour l'étude des cas de salariés qui pourraient accéder à un portage de fin de carrière.

Solvay et INEOS ont obtenu l'autorisation de la Commission européenne de créer dans les chlorovinyles leur co-entreprise, baptisée INOVYN. Le site de Tavaux sera donc officiellement coupé en deux, une moitié des salariés restant Solvay. Pour la CFE-CGC Solvay, cette annonce attendue depuis de trop longs mois (l'intention de Solvay a été déclarée depuis plus de deux ans) va enfin permettre d'aborder avec les bons interlocuteurs les véritables problèmes de terrain. Si la CFE-CGC Solvay a bien conscience de son incapacité d'influer sur la stratégie de l'entreprise, elle entend bien s'inscrire pleinement dans l'accompagnement social du projet de joint-venture, vital pour le devenir de l'emploi sur le site.

  • Apex
  • Header Logo MMH
  • GROUPE WYV


  • AESIO rvb

  • NEW LOGO OCIRP


  • Logo apgis