CHIMIE

22 décembre 2010

Les négociations sur l’augmentation des salaires minima viennent de se terminer dans la branche Chimie d’une manière déplorable. En effet, l’UIC d’un côté et ses fédérations associées de l’autre, ont affiché publiquement leurs divergences sur la politique salariale.

La CFE-CGC Chimie déplore cet état de fait et se demande si la branche survivra à ce combat de chefs.

Les ultimes propositions de la chambre patronale  (1,8 % en cas d’accord) se sont découpées en 3 calendriers

  • UIC  seule: 1,5 % en janvier 2011 et 0,3% en avril 2011 et décision unilatérale des fédérations associées : 1,0% en janvier 2011 et 0,8% en décembre 2011
  • Proposition commune entre l’UIC et ses Fédérations associées: 1,0% en janvier 2011 et 0,8% en mai 2011
  • Décision unilatérale commune: 1,0% en janvier 2011 et 0,5 % en octobre 2011 en cas de non accord

9 décembre 2010

La CFE-CGC CHIMIE vient de signer un accord majeur sur l’insertion des jeunes dans la vie professionnelle, dans le prolongement de l’accord cadre sur la diversité du 20 juillet 2007.

Afin de faciliter le passage entre le monde des études et celui de l’entreprise, cet accord met en exergue les trois éléments essentiels que sont les stages, les contrats en alternance et les conditions d’accueil en entreprise.

16 novembre 2009

La CFE-CGC CHIMIE signe un accord sur l’emploi des seniors

Avec un accord conclu le 6 novembre dernier, l’industrie chimique devient l’un des tout premiers secteurs à mettre en place, pour toutes ses entreprises, un dispositif autour de la gestion des âges et l’emploi des seniors.

Un accroissement du nombre de seniors actifs d’ici 2012

L’industrie chimique s’est fixée comme objectif d’augmenter de 5 % le nombre de salariés de 55 ans et plus dans ses entreprises d’ici à fin 2012.

2 juin 2010

La CFE-CGC CHIMIE signe un accord sur la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences

« Anticiper l’évolution des emplois, des compétences et des qualifications rendues nécessaires par les mutations industrielles, économiques, technologiques ou démographiques, est un impératif pour les pouvoirs publics, les entreprises, les salariés et leurs représentants ».

Ainsi que le décrit le début de cet accord, les partenaires sociaux marquent leur volonté de sensibiliser les entreprises, en particulier les PME, à la nécessité d’anticiper l’évolution des métiers et d’assurer l’adéquation entre les besoins des entreprises et la disponibilité des compétences.

10 septembre 2009

La CFE-CGC CHIMIE signe un accord pour une indemnisation à 80 % du chômage partiel

Afin de faire face aux conséquences de la crise économique qui affecte de nombreux secteurs de la profession, l’Union des Industries Chimiques a mis en place un dispositif complet pour parvenir au maintien des emplois et faire évoluer les compétences des salariés de la branche.

Cet accord, l’un des meilleurs de l’industrie, améliore le dispositif d’indemnisation mis en place en 1997 au niveau de la branche en garantissant aux salariés connaissant des arrêts d’activité une indemnisation égale à 80 % de leur rémunération mensuelle brute, primes incluses.

  • Apex
  • INPC